RSS
RSS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Peek-a-boo °°
The scarecrow
Messages : 2
Date d'inscription : 22/10/2019
The scarecrow

148 ans - Nouveau'thé - Lostlands

Nom civil : Scarecrow.
Origine : Le magicien d'Oz.
Âge apparent : 25 ans.
Orientation sexuelle : Void.
Métier : Gardien de Treetown
Particularité : Est entièrement fait de paille. N'a pas besoin de s'alimenter pour survivre, de dormir non plus.
Pouvoir : Tout ce qui est rattaché à son enveloppe fait partie de son corps et il peut le contrôler. Son coeur, un petit ballot de paille, en est la partie principale.
Classe sociale : Sans le sou.
Ame : encore en sa possession.

Physique : On t'a fait de paille, recouvert de tissus et de peaux ramassées sur les dépouilles de contes, d'alices et d'animaux. De cet amas indéterminé se dégage une odeur de paille et de violette, venant camoufler les odeurs de chair putréfiée que tu dois fréquemment changer. Les diverses parties de ton être sont attachées par des sutures maladroites, il t'arrive souvent de perdre des morceaux, de te recoudre, de les remplacer. Ton corps est changeant, tu t'adaptes aux situations. Ton cœur en est la partie principale, tu le déplaces pour éviter qu'on tente de te le prendre.

Tu as même perdu la tête une fois, ton corps décapité a erré dans les Otherlands pendant un moment... Les parents racontent encore l'histoire du géant sans tête pour effrayer les gamins. C'est Dorothy qui t'a rapiécé, rendu la vue et donné ce visage. Tu y est tout particulièrement attaché, il n'est pas rare que tu l'enfermes dans un coffre lorsque tu n'en as pas besoin de peur qu'on te la vole et que tu l'as gorgée de produits d'embaumement et autres pour interrompre son vieillissement.

Tu es grand, plus de deux mètres, une figure élancée, presque squelettique aux mouvements saccadés et maladroits. Ben oui, lorsqu'on a un corps qui change tous les jours, il faut du temps pour s'adapter aux nouvelles pièces. Ta peau est blanche, parfois brune, d'autres bariolée, par moments velue, un véritable patchwork. Tu as l'air plus où moins humain, selon les jours. Tu t'habilles de haillons trouvés de parts et d'autres, tu n'accordes pas grande importance à ton style, du moment qu'il fait peur et qu'il te permet d'exercer ton métier. Tes ongles sont vernis de noir. Tes doigts sont longs, calleux, aux articulations noueuses. Tu as l'air d'une araignée géante.

Passons enfin à ta partie préférée, ta tête. Une crinière brune, hirsute et épaisse, rêche, de la paille teintée de noir. Des yeux d'un bleu-vert qui pourrait être envoûtant si tu n'avais pas ce regard éternellement con et vide qui les fait sembler noirs. Des cernes cousues l'entourent. Une immense suture s'étire de tes lèvres à tes oreilles, comme un immense sourire séparant ton visage en deux parties distinctes. La structure de ton visage est plutôt agréable, si on passe outre cet aspect étrange...

Caractère : Tu es un être de cœur. Tu as du mal à gérer tes émotions, à l'image d'un enfant, tu peux partir dans des colères noires comme dans des fous rires. On lit en toi comme dans un livre ouvert, tu n'e sais pas faire semblant, te contentant d'exister et de ressentir sans trop y penser. Tu vis au jour le jour, prenant la vie comme elle vient, sans tenter d'influer sur ton destin. Tu n'as pas d'ambitions, si ça n'est celle de continuer a exister et de protéger ce qui t'es cher. Dorothy. Tu veux la retrouver.

Tu es un idiot, Scar. Terriblement naïf. On te dirait qu'il pleut des hallebardes, tu n'oserais plus sortir de chez toi. Il est si facile de te manipuler. Tu ne soupçonnes jamais les personnes d'avoir des intentions cachées. Après tout, tu n'en as pas toi. Franc et sincère. Tu est incapable de malice. La violence par contre ne t'es pas inconnue. Tu es un être sanguin... façon de parler. Tu pars au quart de tour. Quand tu aimes quelque chose c'est pour la vie et quand tu détestes, c'est viscéral... encore façon de parler.

Tu es un être profondément gentil et serviable. Tu essaies de ne pas juger les autres, tentes de les comprendre au mieux pour éviter de les blesser. Tu es curieux, tentant de t'instruire au mieux, mais ton espace de stockage est plus que limité. Tu es tête en l'air, commence des milliers de choses sans en finir aucune, t'arrêtant souvent en cours de route plus par oubli que par lassitude. Tu as du mal à gérer plusieurs choses à la fois, il est plutôt aisé de te distraire. Heureusement que ton métier consiste principalement à errer dans les alentours de Tree Town pour effrayer les curieux.

Il y a tant d'histoires horribles qui courent à ton sujet. Tu ne t'en soucies pas vraiment, mais ça rend la tâche de te faire des amis plutôt difficile. Heureusement que les habitants de la ville savent qu'ils n'ont rien à craindre, de même que les animaux. Tu es profondément inadapté. Tu as tenté de ressembler davantage aux autres, remplaçant tes parties par celles trouvées sur leurs dépouilles, mais tu ne t'en es rendu que plus monstrueux. Ça t'arrive souvent, de croire qu'une idée est bonne alors qu'elle est stupide.





Tu es né pour faire peur,
Alors tu as pris cette tâche à cœur.
Tu es né pour faire peur,
Et protéger le fruit de leur labeur.

Tu es né pour paraître,
Autre chose tu ne saurais être.
Tu as appris à aimer,
Aimer ce pour quoi tu avais été fait.

Effrayer oiseaux et enfants,
Les voir partir en criant.
Entendre les chants,
Se changer en visages grimaçants.

C'était ton quotidien,
Tu es né gardien, te satisfaisant d'un rien.
Homme de paille,
Le feu était ta seule faille.

Le monde tu t'es contenté d'observer,
Du haut de ton piquet monté.
Tu as toujours été là,
Qu'il vente ou que tout vole en éclats.

Tu as toujours protégé,
Sans que jamais on ne vienne t'abriter.
Tu as vu les générations se succéder,
Les existences défiler.

Sans que pour te saluer,
Quelqu'un vienne à s'arrêter.
Ta vie n'était que solitude,
Peu à peu te gagnait la lassitude.

Tu as vu les royaumes s'enchaîner,
Les guerres se déchaîner.
Tu as toujours été là,
Désormais tu étais las.

Peu à peu les cris cessèrent,
Tu n'étais plus aussi effrayant que naguère.
Les oiseaux vinrent sur tes bras se poser,
Et les histoires du monde te conter.

Dans ta caboche d'épis, tu rêvais,
D'aventures et de chevaliers.
Les piafs de toi se moquaient,
Plein d'histoires improbables ils inventaient.

Ignorant comme un enfant niais,
Leurs couleuvres tu avalais.
Ils te vendirent un monde coloré,
Alors que tu ne voyais que des cieux cendrés.

Alors un jour tu t'es levé,
Ton pied s'est en deux séparé.
Pour te permettre d'avancer,
Et les Otherlands d'explorer.

Ton cœur de paille était fait,
De tissus ton épiderme était.
Étrange même pour cet univers,
Devant toi fuyaient les vers.

Un monde vide tu découvris,
Par les oiseaux moqueurs tu étais suivi.
Seuls compagnons d'aventures,
Contre eux ta connerie te servit d'amure.

Tête vide, tête creuse,
Elle est bien heureuse.
Avec le temps les volatiles,
Se prirent d'affection pour ta stature malhabile.

Et c'est ainsi que l'inquiétude,
Fut balayée et avec elle la solitude.
Sur tes bras élurent domicile les rapaces,
Qui riaient sans la moindre grâce.

A voir les oiseaux ainsi perchés,
Les autres animaux commencèrent à s'approcher.
Et bien que parfois tu les effrayes,
Jusqu'à leurs cœurs un chemin tu te frayes.

Ami de la forêt te voici,
Ton monde par s'animer à fini.
Tu as commencé à observer de loin,
Ceux qui t'ont inspiré, les humains.

Leurs manières tu as fini par adopter,
Pour enfin pouvoir les approcher.  
Et de nouvelles amitiés nouer,
Plein d'espoir tu es.

Toi qui a été créé pour terrifier,
A l'encontre de ton destin tu as décidé d'aller.
Pour agrémenter le théâtre de ta vie,
De tout plein d'amis.

Et puis il y eut Dorothy,
Ta chère et tendre Dorothy.
Tu l'as chérie, tu l'as choyée,
Comme le plus précieux des trésors protégée.

C'est la première alice avec laquelle tu t'es lié,
Tout ton monde elle égayait.
Tu es parti le magicien chercher,
Pour pouvoir la contenter.

Elle te traitait d'idiot,
Alors pour elle tu as voulu avoir un cerveau.
Tu as mis trop longtemps pour le trouver,
Et ta Dorothy adorée s'est envolée.

Alors sans but tu erres,
Pour la retrouver tu arpentes les terres.
Un vide béant à la place du cœur,
Avec ton corps de malheur.

Mer 23 Oct - 14:07
Revenir en haut Aller en bas
Attrape-moi si tu peux
Voir le profil de l'utilisateur
White Rabbit
Messages : 178
Date d'inscription : 05/05/2019
Bienvenue à ce nouveau personnage ! \o/
Owi, le magicien d'Oz !
Jeu 24 Oct - 16:59
Revenir en haut Aller en bas
Black cat bad luck
Voir le profil de l'utilisateur
Cheshire
Messages : 54
Date d'inscription : 27/08/2019
le perso + le feat + la fiche
je suis déjà in love même si c'est tt vide Peek-a-boo °° 388154570
bienvenue et courage pour la rédaction de ta fiche !
j'vais camper ici en attendant que ça se remplisse
Jeu 24 Oct - 23:03
Revenir en haut Aller en bas
The scarecrow
Messages : 2
Date d'inscription : 22/10/2019
Heya!

White Rabbit : tu sais ce qu'il te reste à faire 😉 😉

Cheshire : HoOOoo ♥ Merci beaucoup! Promis j'essaye de remplir ça rapidement! ^^
Lun 28 Oct - 15:30
Revenir en haut Aller en bas
✘ THE OOGIE BOOGIE FAIRY ✿
Voir le profil de l'utilisateur
Troll
Messages : 27
Date d'inscription : 16/07/2019
Bon... ça aura juste pris une année... :T


Peek-a-boo °° 1519894569 Félicitations, tu es validé! Peek-a-boo °° 3019434634
Hell'come petit loup, tout me semble correct donc te voilà validé! Tu peux filer recenser ton avatar et ton personnage et ton pouvoir! Tu peux aussi créer ton logement, fiche de personnage et même un Fakebook pour ton personnage!

Si tu veux directement te lancer dans le RP et trouver des petits copains c'est par ici!

J'espère que tu te plairas parmi nous, n'hésites pas à voter sur les top-sites et à faire de la pub autour de toi!
Ven 25 Déc - 21:00
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: